Poèmes : #  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #  

Titres en J

Jour de malheur
Jeux
Jusqu’à la morsure
Jeu préféré
Journal d’un retour. (Extrait 5)
Journal d’un retour. (Extrait 4)
Je suis loin...
Jungle Humaine
J'ai toujours voulu
Journal d'un retour. (Extrait 3)
Journal d'un retour. (Extrait 2)
Journal d'un retour. (Extrait 1)
Judas
Jouets sortis de l'ouate
Jour férié
Jour ouvrable
Jamber les déconvenues
Joseph D.
Jeux de rôles
Jumelles
Juices
Jambe de bois
Johnny Negro
Jamais
Jardin secret
Jozefa
Journal intime
Jours heureux (Le vieux machin)
Jazz à Jericho
Je te pleure ma Forêt Kongo
Jusqu'à c'qu'amour s'ensuive
J'en rêve encore
Jungles d'accueil
Just Like A Dream
Journée de la femme
Janvier
Je n'ai rien vu à Bukavu
Je sais pas
Jeu de mains
Je m'en vais
Jazz
J'en ai rien à cirer de ton dernier voilier
Je roule à gauche, à droite...
Jouir d'ouïr et ouïr de jouir
Je sais
Jardins piégés
Je ne le dirai pas
Je ne me fatigue pas
Je veux
Jeux d'acteurs
Juste besoin
Je ne vous dirai pas...
J'abandonne
J'emprunte
Je t'aime
Je suis à la fenêtre
Jeux d'enfants
Je marchais
J'ai perdu mon mouchoir
Jugement dernier
J'abrite
J'avais rêvé
Je ne suis qu'un corps
Joy
Je te regardais...
Je n'irai plus rue Sombre
Je reviendrai
Je suis
Jeu de société
Je t'aime
J'aimerai que ce soit lui
Je serai ton fond marin (Extrait)
Journal intime
Je te hais
Just one
Je l'aime trop
Juge
Jusqu'au trognon
Jouer avec le feu
Je t'oublierai
Jour sans
Jeu de guerre

Vous lisez

Je veux

Jean van Kasteel,  le 03.01.2012


Je veux du romantisme à l'eau de rose
Que ça fasse pleurer les arbres
Je veux compter les étoiles dans tes yeux quand tu me regardes

Je veux me noyer dans ta névrose
Que tu me fasses mal et que ça barde
Je veux des ecchymoses couleur de marbre

Je veux t'aimer comme Sartre aimait Beauvoir
Que la lune, jalouse, nous envie
Je veux graver ton nom dans ma mémoire, dans ma vie

Je veux que tu arrêtes de me voir
Que tu me tortures et que tu ries
Je veux une profonde entaille noire et de la nostalgie

Je veux que l'aventure se prolonge
Qu'on en savoure chaque détour
Je veux qu'une nuit d'été, on y songe, jusqu'à toujours

Je veux que Shakespeare t'empoisonne
Que je meure d'amour
Je veux que tes cris résonnent au petit jour

 

Commentaires

Laissez un commentaire.

Tous les champs sont obligatoires.