Poèmes : #  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #  

Titres en D

Deux Mains
Der des ders
Dans la vie il n’y a pas que des seins
Descendre
Derrière les paupières
Des illusions
De merde
Démonstration de force
Difficile
Double nationalité
Déjeuner à Castellane
Désoeuvrement
D'Eden déteint
Dix vins
Deux bouts
Diagnostic
Duels de sauterelles
Double peine
Dernière de classe
De corps pas d’esprit
Du doigt à l’enclume
D'abord
Du bout des doigts
D'amour
Douleurs jouissives
Du haut de ma fenêtre...
De la poésie
Devenir l'autre
Décousue
Déjà-vu
Divertimento
Dès qu'il pourra se libérer
Des reproches
Duel
De toutes mes forces
Dave & Momo
De là à là
Dans la lutte des classes
Danses d'entrailles
Derrière leur dos
Dans le bruit
Drame de l'Immigration
D'amour
Divague
Déviation
Donnant donnant
Désarmée
Dans une si grande ville
Debout
Dans l'abribus
Diapason
Dans le plus grand désordre
Défilé
Derrière nos serrures
Danseuses
Dortoir des grandes
Détournement
Dimanches
Derrière le mur
Dans ma tête
Deux décennies
D'instinct
Dans la boîte d'ennuis
Différence assassine
Délestage
Des idées et des pains
De saison
De marbre
Dans le noir
D'instinct
Des draps frais
De la vie
Diététique
Distinction
Désir
Dans La Froideur De La Nuit
Des mots
Darwin
Demande
Des bonbons pour la paix
Dédicace
De l'autre côté du rivage
De nouveaux rendez-vous
De justesse
D'écorce
De fil en aiguille
Dans la perspective d'une vie passionnante...
Déception
Des coups
Dénombrement
Des rêves et des hommes
Des petits larcins
Déchirement
D'autres mots
Dédicaces entre les lignes
Dans mes mots
Doute
Donne moi
Des lunes
Des hauts et des bas
Dit la mère grand...
Déclic
Désir
Destin
Défense d'aimer
Doute
Des chiffres et des lettres
Demandez-lui
De Gorée à la Maison-Blanche
Des grandes villes
Du feu
Douteux lendemains
Des allers sans retour
Dunes
Destinée d'amour
Dis à tes mains
Dead End
Dust in the wind
Deflecting Conclusion
Diptère en l'air
Dans mes bras
Délit, des lits, délires
Dialogue de sourds
Dans tes yeux
Dans nos plaies
Douce France...
Diplomate
Dépôt d'armes
Depth of Moment's Drug
Dieu merci
Deux corps
Distrait
Désir infini
Des mots d'amour
Debout Congolais !
Duo
Démangeaison
Démissionnaire
Disputes Aquatiques
Détachement
Dépassé
Douleur fantôme
De seconde main
Durant l'étreinte
Dédicace
De passion
Douce folie
Délation
Divine envie
Devoir de mémoire
Diary of a player
Dans ce monde (extrait)
Dans l'intimité
Dernière cigarette
Diary Of A Predictable Demise (2007)
Disorder in the Mirror
Dame des dunes
Des cris...
De l'art au soir et du vide au matin
Dans le noir

Vous lisez

Dust in the wind

Treizor,  le 17.02.2011


Il y a un bon moment, j'ai été larguée
sur une étendue vaste et inconnue,
sans même comprendre la raison de mon arrivée.
Contrainte d'y être abandonnée, j'étais perdue.
Je me trouvais là à attendre qu'un souffle printanier
vienne me transporter vers un autre point de vue.

L'air y était accablant, voir même pesant
Et l'attente se faisait interminable
J'étais là, congédiée, tel un châtiment
Sans savoir quelle faute abominable
j'avais commise pour mériter ce bannissement.
Il me fallait y mettre fin, je n'étais pas coupable.

Dust in the wind, je voulais m'envoler
J'ai imploré Eos de venir à mon secours
sensible à ma demande, une brise est passée
me laissant ainsi emporter par ce souffle, sans retour.
Dust in the wind, je voulais m'évader
Eos m'a exaucé, je veux lui rendre grâce à mon tour.

Durant ce voyage, volant vers de nouvelles contrées
j'ai fait de nombreuses rencontres, certaines inattendues.
J'ai fait un premier bout de chemin avec Juvénilité.
Il a voulu prendre soin de moi, mais c'était peine perdue
le pauvre a souffert de ne pas être celui qui allait me libérer.
Pour le protéger, je suis partie comme j'étais venue.

J'ai continué cette odyssée, cela semblait passionnant
Je me sentais libre, débordante d'énergie, inépuisable
C'est dans ce tourbillon d'affranchissement que j'ai pris l'élan.
Et même si j'étais consciente d'être qu'un infime grain de sable
J'avais définitivement quitté le règne de ceux qui sont mouvants
Et là où le vent allait me poser, cela ne serait que plus affable.

Dust in the wind, je voulais m'envoler
J'ai imploré Eos de venir à mon secours
sensible à ma demande, une brise est passée
me laissant ainsi emporter par ce souffle, sans retour.
Dust in the wind, je voulais m'évader
Eos m'a exaucé, je veux lui rendre grâce à mon tour.

J'ai suivi la route du vent, me laissant ainsi transporter
Lors de ma seconde halte, j'ai cheminé avec Bienvenue
Au début, je pensais qu'avec lui, j'allais trouver la prospérité
Mais très vite j'ai réalisé combien j'allais être déçue
Il s'était bien jouée de moi, j'étais dupée.
Le masque est tombé et il n'était autre que Déconvenue.

Heureusement, ce périple n'a duré qu'un bref moment
Je dois admettre que cette rencontre a été ma plus mauvaise fable
Bluffée par la volonté de vouloir écrire un beau roman
Des gouttes d'encre gaspillées pour un chapitre irrecevable
Un brouillon raté sur lequel on n'a pas envie de perdre de temps
Il était venu pour moi de prendre l'envol et quitter ce minable.

Dust in the wind, je voulais m'envoler
J'ai imploré Eos de venir à mon secours
sensible à ma demande, une brise est passée
me laissant ainsi emporter par ce souffle, sans retour.
Dust in the wind, je voulais m'évader
Eos m'a exaucé, je veux lui rendre grâce à mon tour.

Pressée de vouloir fuir, c'est une tornade qui m'a emportée.
Me laissant aller dans l'espoir de trouver une nouvelle terre élue
Soudain, un drôle de personnage m'est apparu, il était ailé et avait l'air désoeuvré
Pas plus haut que 3 pommes, armé d'un arc et d'un carquois. Et en plus, il était nu !
« Voici une rose rouge, emblème de la passion » a-t-il prononcé
« Je suis Cupidon, dieu de l'amour, né de Mars et de Vénus »

Né de Mars et de Vénus, Dieu de l'amour ? Cupidon ?
Quelle ironie du sort! Comment ce Dieu pourrait-il être fiable ?
Alors qu'il incarne à lui seul, son propre antonyme, s'appeler à la fois Cupide et à la fois Don
Je comprend mieux pourquoi l'amour survit surtout aux travers des fables !
Si transpercé de sa flèche, les hommes n'ont plus que le don de la cupidité lors de l'addition.
L'amour serait donc une farce revêtue d'une double face ? Quoi qu'il en soit, il n'en reste pas moins désirable

Dust in the wind, je voulais m'envoler
J'ai imploré Eos de venir à mon secours
sensible à ma demande, une brise est passée
me laissant ainsi emporter par ce souffle, sans retour.
Dust in the wind, je voulais m'évader
Eos m'a exaucé, je veux lui rendre grâce à mon tour.

Eos, Déesse de l'Aurore, femme aux doigts roses et à la robe safranée
Eos, je voulais te rendre grâce, pour ton aide, et ce, sans retenue
Eos, toi seule arrive à comprendre ma peine et mes anxiétés
Pour avoir toi-même souffert de l'amour et pour avoir été détenue
Ton amour pour les mortels fût si fort que tu supplias, à Zeus, l'immortalité
Je n'éprouve pour toi qu'admiration pour tes nombreuses vertus

Eos, déesse de l'Aurore, soeur du soleil et de la lune, déesse matinale
Femme de Titan avec qui tu engendras les étoiles et les vents,
Zeus t'accorda l'immortalité, mais tu commis une erreur fatale
Tu omis de demander la jeunesse éternelle, tu subiras le vieillissement.
Fidèle à ton amour, Tithonos, tu resteras à ses côtés jusqu'à son souffle final
Eos, je t'admire pour ton courage, ta volonté et tu brilleras à jamais au firmament.

 

Commentaires

Treizor, 22.02.11, 14:01:31
Et bien, j'en suis ravie et espère que vous avez passé un agréable voyage
Fabienne, 17.02.11, 12:04:23
Me suis laissée porter par ces mots l'espace d'un instant...éosien..

Laissez un commentaire.

Tous les champs sont obligatoires.