Poètes :

kayolivier : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #  

Autres titres

C'est possible !

Dernière inspiration

C'est possible !

kayolivier,  le 17.06.2010


Avec ma plume j'écris
Ma langue remue et je crie
Du fond du coeur je soupire
De la profondeur de l’âme j'agonise
Quelqu'un m'entendra-t-il?

Je ne suis pas appelé JEUNE mais plutôt JEUNE issu de l'immigration !
J'ai beau plaider, je n'obtiens pas gain de cause
Quand bien même je rougirais ce serait sans effet
Ce serait vaine spéculation sans espace spacieux

Tiraillé entre la culture du nord et celle du sud,
Sans savoir où mettre la tête !
Ne suis-je pas le reflet des opprimés?
L'image d'un système en cours de blocage?
Et qui fait de moi un prisonnier du temps
Me rendant coupable des illusions
En faisant allusion au système

Mais où sont passées mes ambitions?
Ces objectifs qui étaient jadis réalisables pour mes parents
Ceux que m'inspiraient ma jeunesse et mes passions

Jadis quand tout était mis à profit
Naguère quand les temps étaient précieux
Oh oui! Elles ont été dissipées par la nouvelle ère
Cette ère qui n’est pas dissimulée par les temps
Plutôt tempêtées par l'âge
Étranglées jusqu'au dernier soupir
Je reste encore désireux des beaux vieux temps

Je n'ai pas l'intention de chanter mais je parle
Je dis que c'est la faute d'une société qui refuse
De connaître et d'accepter son histoire.
Une société qui se plonge dans l'assombrissement
Car selon elle je ne suis ni victime ni bourreau
Qui suis-je?

Alors je ne suis qu'un JEUNE
Un jeune qui se cherche
Un jeune aux entrailles chagrinées
Lançant un signal de détresse
Cherchant où ressourcer son espoir

Néanmoins je demeure encore derrière les barreaux
Séquestré par le circuit et je dis au héros qui se trouve en moi '' ne dors pas, reste éveillé ''.
Avec l'idée de retrouver un jour le plein usage de mes droits et obligations
Sans équivoque et sans contraintes
Afin de rattraper les lunes perdues

Mais pourquoi tout ce recul?
Pourquoi toute cette défensive?
Ne prenez pas autant des réticences hâtives
Car je suis une personne inoffensive
Mais je viens faire la paix curative parce que c'est une méthode préventive.

La vie d'impasse je m'en débarrasse
Voilà pourquoi l'espoir ne se passe
Je dors à la recherche de mes rêves anciens
Dans mon engin j'embarque à la recherche d'un nouveau monde
Le monde de l'acceptation de l'autre, le monde de la sérénité

Venez et plaidons ensemble unis
Partisans de la réforme, dites que c'est possible de changer cette génération
Possible de transformer ce négationnisme
Possible d'optimiser ce pessimisme Oui c'est possible, car j'ai compris que l'Afrique est mon berceau,
Bruxelles est ma mère adoptive et les deux font partie de moi.

 

Commentaires

Chris Levo, 10.10.2010

Laissez un commentaire.

Tous les champs sont obligatoires.