Poètes :

Léïla : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #  

Autres titres

Etre ailleurs

Dernière inspiration

Etre ailleurs

Léïla,  le 18.06.2011


Moi j'veux toujours être ailleurs
Pas de maison rien que des ports
Claquer les portes changer les heures
Pas m'accrocher à mes remords
Moi j'veux toujours être hors
Sortir du lot pour sortir de l'eau
Vivre une vie en désaccord
La liberté en sac à dos

Ici c'est la famille
Avec ses airs conditionnés
Et ses directions assistées
C'est la famille pas folle mais liée
Ici c'est la famille
Et la famille c'est familier

Y a la mémé qui a l'grand mérite des colonies
Qui a fait l'Afrique et des enfants
(et voit l'Afrique comme un enfant)
La verve facile pour parler d'autrui
L'arabe ou la voisine,
Le juif, Kate et Harry
Mais qui pour dire j'suis seule
Vous parle de ses bobos
Qui pour vous dire j'suis seule
Vous fait des p'tits plats chauds
Alors la mémé faut l'dire,
C'est pas du gâteau

Puis y a les autres de la famille
Qui parlent facebook et manger bio
Pour pas s'parler en face et pas de leur bio
Ouais ici c'est la famille
Et la famille ça vous destine
Ca vous dessine des plans d'carrière
Ca met l'doigt sur votre gros derrière
Désirs enfouis, rêves en arrière
Ca vous veut pleine de zêle
Quand vous, vous voulez juste deux ailes
Puis, ça vous goinfre en repas d'Noël
Pour dire après, "t'as pris du bide, tu d'viens moins belle"
Ouais la famille même si tu l'aimes bien
Quelque part tu peux qu'l'aimer mal
Ouais la famille même si tu l'aimes bien
Tu l'aimes mieux à l'aimer d'loin

Ici c'est aussi le système
(appelé communément la société même si on voit plus très bien c'qu'elle a d'socialisé)
Ici c'est le système
Les routes bien traçées
Les champs bien labourés
Les champs pesticidés
Faut travailler pour bien gagner
Pour bien gagner et pour bien perdre... sa dignité
Faut s'assurer de tous côtés
Une bonne retraite une bonne santé
Des dents parfaites des amitiés

Ici c'est le système alors faut réguler
Pas trop de PD ni d'immigrés
Quelques arabes juste pour le thés
Des Congolais pour le café
Un peu de roms pour la musique
Puis manger Jap' ça ça fait chic
Faut maintenir l'ordre aussi c'est important
Pas trop d'logements sociaux
Mais des prisons pour les méchants
Et pas d'coups d'gueule sans coup d'matraques
D'vant discothèque mettre deux-trois blacks
Faut maintenir l'ordre dans la cité
Alors crions "laïcité"
Puis faut surtout être comme tout l'monde
Sans s'en rendre contre
A coup d'publicité faire comme les gens
Et croire qu'on est différent

Et puis ici y a la culture
Y a celle des livres puis celle du Livre
Mais même si parfois l'ciel me murmure
Au nom d'là-haut j'veux pas qu'on m'prive
Les rituels les traditions
Les "j'aime" "j'suis fan" en écusson
Moi j'vous les échange volontiers
Contre le chemin que j'veux tracer!

J'voulais pas noircir l'tableau
Juste quelques pages
Histoire d'pas garder là
Ma pensée en otage
Mais moi j'vous dis ici
On vit de rêves labellisés
Une vie en écrémé
Une sorte de vie en Weight Watcher
("compte bien tes points et mets pas d'sauce")
Une sorte de vie que tu payes très chère
Même quand t'essaies d'la voir en rose

Alors moi j'veux toujours être ailleurs
Entre nulle part et puis là-bas
Le monde entier comme famille
La liberté comme système
Un sac à dos quelques habits
Quelques envies deux-trois poèmes
Ca fait cliché mais j'ai pas honte
Moi j'vis mes rêves en vagabonde!


 

Commentaires

No Shoes On My Feet, 22.06.2011
Julien, 18.06.2011
Julie, 18.06.2011

Laissez un commentaire.

Tous les champs sont obligatoires.