Poètes :

Franck : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #  

Autres titres

Icare

Dernière inspiration

Icare

Franck,  le 10.07.2011


Notre esprit est fait de griffes, et de dents d'aciers
Notre coeur est fait de pétroles, et de gaz brûlés
Nos regards précèdent la trotteuse brillante et pressée,
Sans voir nos pas frôlent les abysses, toujours côtoyées
Nous hurlons tous à la lune, notre nombre augmente

Dans les plaines de feux électriques, nous courons
Hordes sauvages, en armures d'aciers, nous brûlons,
Les géants aux chevelures vertes se sont effondrés
Et dans les cieux délavés, les vents de sable, les ont remplacés
Nous appelons dans le vide, pour des guerres de finances,

Dans les plaines, la paix ne tombe plus la nuit,
Les interdits des temples, sont transgressés sans bruit,
Les nuits sont mauves, et plus noirs, par nos phares
Nous fermons plus les yeux, à jamais, nos guetteurs veillent
Ils composent milles nocives musiques, dans l'ennui de leurs cages

La palme d'un oiseau d'eau ne trouble plus nos humeurs salées,
Les brames des cerfs ne réveillent plus nos chants sacrés,
Nos morts ne nourrissent plus les racines de nos chênes parfumés
Nos esprits ne s'apaisent plus devant la marche du temps sensée
Nous avons toujours un divin pardon, ou une juste activité

Nous courrons dans les nuages de kérosènes grillés
Les routes de bitumes enserrent nos champs de gènes
Nous parlons les mantras des pierres de la maturité,
Nous entendons la parole des mystères verts,
Nous mélangeons les lumières dans des tubes grisés,
Mais nos enfants s'agitent devant la montée des déserts

Notre savoir semble sans fin, pour si peu d'initiés sincères
Nous bondissons sur une reine généreuse, sans fatiguer
Nous regardons les cieux comme des enfants émerveillés,
Nous perdons espoirs, à chaque saut sur le chemin de notre identité
Et pourtant aux mêmes pas, un destin s'ouvre à nos pieds
Nous avançons vers notre destinée, si proche du soleil, si près du bûché

Nous porterons des graines de vies vers des mères stériles,
Nos erreurs sur les mantras de la vie, et les sacrifices bleus,
Resteront à jamais, car ce qui est écrit ne peut être effacé,
Mais, que nos pas brûlants, et fumées ne soient pas des actes perdus
Que notre chemin nous porte vers un renouveau au-delà du temps

 

Commentaires

Olfa, 10.07.2011
No Shoes On My Feet, 10.07.2011

Laissez un commentaire.

Tous les champs sont obligatoires.