Poèmes : #  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #  

Vous lisez

Vieux parfums éventés

Oligo,  le 19.05.2010


dans les yeux
de ma femme de chevet
je ne lis plus guère sans lunettes
qu'un mot sur deux

pour passer à la sauvette
ma main dans ses cheveux
je dois d'abord traverser
l'épaisseur d'un roman policier

fin limier elle se livre fort peu
mais de tous ses mystères
les chambres sont si mal fermées
qu'avec un rien de flair

on devine
à de vieux parfums éventés
que l'amour y est à la fois la victime
et le meurtrier

 

Commentaires

Monique Phoba, 13.10.10, 2:49:54
Oh cette cruauté élégante de dérision ! La touche OLIGO...
Lionel, 25.05.10, 2:08:19
Excellent !

Laissez un commentaire.

Tous les champs sont obligatoires.