Poèmes : #  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #  

Titres en S

Signe de vie
Seul domicile connu
Sexiste
Sous Un Casque Bleu
Sur des peintures de Christine Aubeye
Somnifère
Soir de relâche
Sur le site
Soul searching
Spontané
Supplément
Salto mortale
Sado-macho
Sirène
Sourire du vent...
Snapshot
Scintillements
Surprise
Sacrilège
Sans trop le vouloir
Saint-Sauveur
Saint Patron Des Silences
Scaphandre
Sans abri
Samantha
Sado
Sans doute
Songe à la douceur...
Sur ses gardes
Séparation de corps et biens
Sacré Monsieur !
Sur la route
Spécimen
Selfie
Seule au monde
Scrutin
Sans-abri
Secondes noces
Slam qui écoute le Jazz de Toufik Farroukh
Sous un ciel
Sang et eau
Style empire
Soleil Esquimau
Soul survivor
Stop !
Simiesque
Sparadrap commando
Sacro-saint
Siamois
Sans réfléchir
Spéléo
Sans collier
Soleil dépassé
slow motions
Souci de collectionneur
Simplicité
SOS Migrants (Épisode 1)
Silence
Sans froid
Surface
Strange fruits
Secret d'alcôve
Scènes d'hiver, scènes de vie
Soleil
Slowing down
Sauvages
Spectacle
Sirènes
Souhaits
Sourire de jais
Semer le vent
Sur le boulevard du 30 juin (Partie I)
Solitude 52
Solitude 87
Soupape
Sans rien entendre
Sans titre
Sincérité
Solitudes
Spleen des diamants
Sur-le-champ
Salve d'ogives
Souvent
Sans rancune
Silence
Susceptible
Silhouette ébène, les mains trop usées d'un artiste oublié
SDF
Signaux de détresse
Sang
Songe et mensonge
Sur mon papier glisse ma plume, elle s'use et cela m'amuse.
Sens en éveil
Sauve-qui-peut
Sens dessus dessous
Sentiment
Suicidaires avertis
Sans titre
Se souvenir
Silence trop bruyant
Smoke and Mirror Breaks
Son père
Sadomaso
Solitaire
Seconde chance
Sang d'ancre
Sans cesse
Say it loud
Soft Sounds of Love's Embracing Chase
Sans filet
Sommeil
Sagesse temporaire
Sous l'Epée de Damoclès
Sur le front
Sweet Caress of Summer's Light
Sobre
Suite pour violoncelle
Si la nuit
Sarments de vignes, serment d'ivrogne
Sauvez les sirènes !
Siffle mais ne parle pas
Soupir
Si
Sa grotte
Sur ma terre d'Afrique
Stigmates
Souvenir
Summer rain
Son Intime
Sonorité
Scalpel
Schizophrènes
Songe d'une mort rêvée
Stockholm
Salle d'attente
Son désir d'enfant
Sa raison de naître
Son absence
Sur mes pages
Sans titre
Sade (Pour Helen Folasade Adu)
Songe d'un soir
S.D.F., Sans Dignité Fixe...
Souffle
SMS
SOS sans avenir
Sans-façon
Safari
Soie noire et dentelles
Septième jour
Sadia, deux ans déjà
Substitut
Surréaliste
Sur l'oreiller
Sablier
Satine
Sentiments Nés Sous X
Sans titre
Sur le creux de ta bouche...
Sweetest Love
Sept secondes...
Spleen
Sur le fil
Subversif
Seigneur de mon Âme !
Sans aile
Suicides

Vous lisez

S.D.F., Sans Dignité Fixe...

Kris Fondation Mundele,  le 26.12.2009

Je vois cet homme se briser le dos sur un sol gelé,
la rue et sa crasse lui ont offert un ultime domicile,
plus rien n'est fixe dans sa vie sauf l'héroïne injectée...
Insuline de l'instant pour ce diabétique du monde qui n'a plus de ville.

J'entends cet enfant qui crie, tire ma manche pour quelques sous...
Je râle sur l'instant, le regard presque méprisant, je le laisserais crever dans son trou !
Une petite voix brise l'écorce de ma conscience et me fait réaliser :
"Ce môme est juste le fruit d'une société où même Oliver Twist finira cloné !"

Je prends peur quand Gavroche n'est plus le dernier rempart de la Misère,
quand un être quémande à quatre pattes tel un chien,
quand une mère livide en rue donne le sein,
quand vous et moi passons devant eux poursuivant nos soldes sans rien faire.

Je m'interroge alors... Clandestins, réfugiés, vagabonds, clochards...
Où est la réelle pauvreté quand je prends tout aux autres sans rien leur laisser ?
Puis, je comprends enfin... Le "d" de S.D.F. doit être remplacé par "dignité"
Celle que nous perdons chaque jour lorsque nos frères sont écrasés tels des cafards.

 

Commentaires

Chris Levo, 26.12.09, 23:21:31
Belle description de cette regrettable confrontation entre deux catégories de SDF :

Le premier "sans difficultés financières" qui affiche son indifférence au second "sans dignité fixe".

Ce qui tue l’homme, ce n’est pas la différence.
Nous avons pourtant tort de le croire.
Ce qui le détruit, c’est plutôt l’indifférence !
Nous la combattrons avec l’énergie du désespoir...

Nostalgique, 26.12.09, 13:11:43
Indéniablement une des meilleures plumes de ce site .
shishy, 26.12.09, 12:14:43
Chair de poule devant tant de justesse et de sensibilité.
C'est quasiment insupportable tant c'est vrai.

Des choses à faire il y en a beaucoup, parce que nous avons cette chance de vivre dans un pays où le social et l'aide sociale sont assez bien développés.

Mais la première des choses c'est de donner quelques minutes de notre temps si précieux à ces personnes, de ne pas leur jeter une pièce pour se réchauffer le coeur, car c'est surtout d'échanges, de relations dont ils ont besoin, ils ne sont que trop confrontés au mépris des autres et à leur jugement, au jugement de ces personnes qui leur jette une pièce dans la gueule mais qui ne parviennent même pas à les regarder dans les yeux.

Merci Chris

Sultan, 26.12.09, 3:00:39
Dans le mille !!!!!
merci

Laissez un commentaire.

Tous les champs sont obligatoires.