Récente inspiration

Vers les isthmes

Oligo,  le 06.11.2018


ton esprit n’est plus qu’épluchures
sur les sentiers de gare ou de guerre

et ta mémoire trépanée jusqu’à l’ombre
part soudain vers les isthmes
en croisière

les amours de naguère ressuscitées
des séismes sont tes habits de lumière
pour des villes d’étincelles

et tu traverses en silence
les troupeaux du soleil

sous des tropiques encornés
par la magnitude infime de tes fêtes
où la misère redevient merveille

face à la férocité des heures
capricorne contre cancer

 

Commentaires

Ajoutez un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.

Autres inspirations

Coup de fil d'Ariane
Enfants
La poignée de mains
Deux Mains
Aveuglement
Chercheuse d’or
Matinal
Mathématique
Der des ders
Voyage intérieur
L'avant-plan
3,2,1
Vers les isthmes
Si seulement
Derniers commentaires
Daan : Très puissant et droit au coeur.

Daan : Si vrai. Super!

Fabienne : Hooo...

Fabienne : étoiles de...garde

Fabienne : Triste mais doux

Fabienne : Il n'est pas mort tout seul puisque nous lisons ces mots ... Superbe...

Fabienne : Beau...

Oligo : La trop rare M. Phoba, avec son étonnant accès aux mots et cette sensibilité largement offerte ... Un plaisir

Fabienne : Beau mais pas seulement..

Fabienne : Bouleversant

Fabienne : Quelques mots très beaux..

Nganji : Bouleversant...

Oligo : On a déjà parlé de poèmes photographiques pour ceux recueillis sous le titre U.S.A. (Paul Morand - 1927) Ici, on pourrait parler aussi de reportage poétique. Autant le premier extrait m'a étonné par sa rupture totale avec ta production 'visible' et avec les habitudes du site, autant j'y ai pris goût et j'ai eu plaisir à lire ce troisième extrait . A suivre bien sûr...

Fabienne : Superbe.