Récente inspiration

Face 2 Face

D.,  le 09.08.2018


It's a shame not to be able to pretend
that in all these confusing and disturbing emotions
you keep standing facing your reflection
lying to yourself without any approbation
and at the end of it, you stay with all these interrogations

In this mirror which is not even dirty
You pretend to not see your face because it seems to be blurry
So you decide to leave
Telling you "Fuck Up"
Because you are afraid by your vulnerabilty
trying to forget all this pain to secure yourself from your incapicity
to see,
truly
I guess you feel not surely ready
to hear the sound of your soul
But i understand, i don't have to put some pressure
She's so precious, you'd better not offend her

So be wise..
take your time

We are not even running
You don't have to feel sorry
But please stop pretending that you're happy
In this life i learned, that you don't have to be hurry.


Trust me.


 

Commentaires

Ajoutez un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.

Autres inspirations

Les témoins de l'orage
Notice
Profane
Magic One
Porte-bonheur
Sur la dette de Dieu
Jour de malheur
Quatre saisons
Sous l'emprise de la tristesse
Eros. Versus. Chronos.
Etat-major
Face 2 Face
Sans répit
Berlin
Derniers commentaires
Daan : Très puissant et droit au coeur.

Daan : Si vrai. Super!

Fabienne : Hooo...

Fabienne : étoiles de...garde

Fabienne : Triste mais doux

Fabienne : Il n'est pas mort tout seul puisque nous lisons ces mots ... Superbe...

Fabienne : Beau...

Oligo : La trop rare M. Phoba, avec son étonnant accès aux mots et cette sensibilité largement offerte ... Un plaisir

Fabienne : Beau mais pas seulement..

Fabienne : Bouleversant

Fabienne : Quelques mots très beaux..

Nganji : Bouleversant...

Oligo : On a déjà parlé de poèmes photographiques pour ceux recueillis sous le titre U.S.A. (Paul Morand - 1927) Ici, on pourrait parler aussi de reportage poétique. Autant le premier extrait m'a étonné par sa rupture totale avec ta production 'visible' et avec les habitudes du site, autant j'y ai pris goût et j'ai eu plaisir à lire ce troisième extrait . A suivre bien sûr...

Fabienne : Superbe.