Récente inspiration

Flamme. Papillon. Lui.

Nganji ,  le 01.08.2018


Elle engueulait le ciel
De lui cracher dessus

Lui qui saignait du miel
Quand on taillait ses veines

Coulait le temps
Poussait la vie

Et puis à force de rentrer tard
Les excuses n’avaient plus envie

De se condamner à vivre
Des mensonges inutiles

Mais

La mort n’a pas le même goût
Pour l’immortel jaloux

Aussi

N’avait-elle comme choix
Que de brûler sa salive ?

Oui

Et ça

Je vous le jure

Sur la tête

Du papillon

 

Commentaires

Ajoutez un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.

Autres inspirations

Les témoins de l'orage
Notice
Profane
Magic One
Porte-bonheur
Sur la dette de Dieu
Jour de malheur
Quatre saisons
Sous l'emprise de la tristesse
Eros. Versus. Chronos.
Etat-major
Face 2 Face
Sans répit
Berlin
Derniers commentaires
Daan : Très puissant et droit au coeur.

Daan : Si vrai. Super!

Fabienne : Hooo...

Fabienne : étoiles de...garde

Fabienne : Triste mais doux

Fabienne : Il n'est pas mort tout seul puisque nous lisons ces mots ... Superbe...

Fabienne : Beau...

Oligo : La trop rare M. Phoba, avec son étonnant accès aux mots et cette sensibilité largement offerte ... Un plaisir

Fabienne : Beau mais pas seulement..

Fabienne : Bouleversant

Fabienne : Quelques mots très beaux..

Nganji : Bouleversant...

Oligo : On a déjà parlé de poèmes photographiques pour ceux recueillis sous le titre U.S.A. (Paul Morand - 1927) Ici, on pourrait parler aussi de reportage poétique. Autant le premier extrait m'a étonné par sa rupture totale avec ta production 'visible' et avec les habitudes du site, autant j'y ai pris goût et j'ai eu plaisir à lire ce troisième extrait . A suivre bien sûr...

Fabienne : Superbe.